Connaissez-vous Coldplay, le groupe de pop-rock londonien formé en 1996 ? On leur doit des titres incontournables comme Viva la vida, Hymn for the weekend ou encore My Universe. Coldplay, c’est aussi 9 albums studio et plus de 90 millions de disques vendus à travers le monde ! Pour fêter et promouvoir son dernier album, Music of the Spheres, sorti le 15 octobre 2021, Coldplay part en tournée. À compter de mars 2022, le groupe de Chris Martin parcourra l’Europe et le continent américain pendant 6 mois : 46 dates pour 24 scènes immenses. Un événement longuement attendu par les fans. Mais Coldplay n’est pas un simple groupe de musique britannique, c’est un collectif engagé. Depuis ses débuts, le quatuor milite pour le développement du commerce équitable et participe à de nombreuses œuvres caritatives. Le 14 octobre dernier, il a fait une annonce : la nouvelle tournée sera eco-friendly. Un pari audacieux, mais longuement réfléchi, le groupe ayant par ailleurs annulé sa précédente tournée en réponse à la crise climatique. Déterminés à trouver une solution pour créer des concerts plus respectueux de l’environnement, les artistes ont collaboré avec des experts pendant 2 ans pour faire bouger les lignes et rendre la musique plus verte. Voici les secrets d’une tournée écoresponsable.

 

Les engagements du groupe londonien

 

Jouer de la musique, monter sur scène et être connecté au public : ce sont les raisons pour lesquelles le groupe existe, mais Coldplay ne se produira plus au détriment de l’environnement. En 2019, le quatuor a annoncé qu’il ne donnerait aucun concert tant qu’il n’aurait pas trouvé des solutions pour rendre ces événements plus écoresponsables. Chris Martin et ses acolytes ont alors mandaté une équipe de professionnels pour qu’ils déterminent l’impact écologique des tournées et les accompagnent dans leur métamorphose.


Vols long-courriers, transport du matériel, bouteilles plastiques jetables ou gaspillage énergétique… Les points à améliorer sont nombreux, mais Coldplay s’est engagé solennellement à réduire l’empreinte carbone de ses tournées de 50 %. Une annonce qui n’est pas faite à la légère puisque le groupe propose des actions concrètes et mesurables. 


Par ailleurs, comme il est impossible d’assurer un événement 100 % vert, les musiciens redistribueront 10 % de tous leurs bénéfices à des causes environnementales et caritatives. Aucune surprise ici, car le quatuor a toujours reversé une partie de ses profits à différents organismes. Les fonds seront donnés, par exemple, à diverses associations qui préservent les océans et les sols. Enfin, un arbre sera planté pour chaque ticket vendu. Une belle initiative pour la planète.


Dans un souci de transparence totale, la tournée écoresponsable sera chaperonnée par des experts de l’Institut Grantham de Londres (Imperial College of Science, Technology and Medicine). Les scientifiques analyseront et publieront les progrès des musiciens, permettant au groupe de réaliser des ajustements au jour le jour.

Coldplay s’est engagé solennellement à réduire l’empreinte carbone de ses tournées de 50 %. Leurs engagements seront suivis par un institut qui publiera leurs évolutions, dans un objectif de transparence.

Tournée écoresponsable : des mesures concrètes

 

Quels sont les changements imaginés pour rendre cette tournée plus eco-friendly ? Une chose est sûre, le groupe a su faire preuve d’initiative et d’ingéniosité pour proposer un spectacle 50 % plus vert. Des fans qui produisent de l’électricité, des panneaux solaires géants, des confettis et des bracelets lumineux 100 % compostables, des snacks alternatifs… Tour d’horizon des différentes mesures déployées pour révolutionner le monde de la scène.

1. Diminuer les émissions de CO2

 

Coldplay s’est engagé publiquement, le Music of the Spheres World Tour sera durable et écoresponsable. 


Pour minorer son empreinte carbone, le groupe s’appuie sur 3 principes fondamentaux : 

  • abaisser ses émissions de CO2 de 50 %,
  • recycler intensivement,
  • diminuer sa consommation intelligemment.

 

Les musiciens et leur équipe éviteront de recourir aux énergies fossiles et assureront la promotion de technologies vertes. Une initiative louable, permettant de réduire l’impact environnemental d’un concert tout en sensibilisant les fans aux alternatives écologiques.

 

2. Créer de l’énergie renouvelable

 

Le groupe souhaite alimenter ses concerts de façon autonome. Ainsi, l’électricité nécessaire aux équipements et à l’éclairage de scène sera produite par des panneaux photovoltaïques. Ces derniers recouvriront le sol des stades accueillant les shows et des batteries rechargeables permettront d’emmagasiner l’énergie fabriquée.


Lorsque cela sera possible, les générateurs et les moteurs des camions et des bus de tour seront alimentés par un biocarburant, le HVO. Cette huile végétale hydrogénée est une bio-essence de synthèse obtenue par hydrotraitement. Elle a la même structure chimique qu’un combustible standard, mais les moteurs qui l’utilisent réduisent leurs émissions de près de 90 %. Cette bioénergie est produite à partir d’huile de palme (89 %), de colza (7 %) et d’effluents d’huileries de palme et rafles.


Enfin, le sol sera recouvert de dalles cinétiques développées par la société britannique Pavegen. Ces pavés d’un nouveau genre transforment les mouvements de la foule en courant. Le principe est simple : c’est une application concrète de la piézo-électricité des frères Curie. Ça n’est pas tout ! Coldplay mettra des vélos générateurs à disposition des visiteurs pour que ces derniers rechargent les batteries utilisées pour le concert !

 

3. Voyager responsable

 

La route du tour a été soigneusement planifiée pour limiter les déplacements aériens. Comme certains vols sont inévitables, le groupe a prévu des solutions : pour les vols commerciaux et les vols charters, l’équipe payera un surcoût afin que l’appareil soit alimenté par du SAF, un carburant durable fabriqué à partir de déchets renouvelables. Ce biocarburant permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 80 %.
Quant aux véhicules, ils seront, si possible, électriques, autrement ils utiliseront des bio-essences.


Enfin, l’équipe étudiera chaque plan de salle en amont pour que seuls les éléments de scène nécessaires au bon déroulement du concert soient acheminés sur les lieux.

Le trajet de la tournée a été optimisé pour limiter les déplacements aériens. Pour les vols commerciaux et les vols charters, l’équipe payera un surcoût afin que l’appareil soit alimenté par du carburant durable fabriqué à partir de déchets renouvelables.

4. Aménager la scène autrement

 

Quand Coldplay décide de faire une tournée écoresponsable, le groupe ne fait pas les choses à moitié. Même la conception des décors exploitera des matériaux innovants : des matières durables et des éléments facilement réutilisables fabriqués en bambou et en acier recyclé. 


Comme les brassards lumineux contribuent à l’atmosphère du concert, il n’est pas question de les supprimer, mais plutôt de les réinventer. Ils seront remplacés par des bracelets à LED manufacturés à partir de végétaux 100 % compostables. De plus, ces accessoires seront récupérés et rechargés à la fin de chaque spectacle pour être remployés dès le suivant. 


Autres points importants :

  • les effets pyrotechniques sélectionnés utilisent moins de produits chimiques que lors des tournées précédentes et leurs contenants sont recyclables ;
  • les confettis employés pendant le show sont désormais 100 % biodégradables ;
  • les lumières laser, les écrans et l’éclairage de scène ont une consommation énergétique revue à la baisse d’environ 50 %.

 

5. Engager les fans activement

 

Un concert ne peut se faire sans spectateurs ! Coldplay y voit l’opportunité de sensibiliser son public aux enjeux du réchauffement climatique. Pour cela, les artistes solliciteront une participation ludique et volontaire des fans par l’installation de dalles cinétiques et de vélos générateurs. Mais ces mesures ne sont pas les seules initiatives employées par le groupe. En effet, les musiciens ont plus d’un tour dans leur sac et ne manquent pas d’imagination lorsqu’il s’agit de restreindre l’impact écologique de leurs représentations…


Voici quelques astuces déployées par le quatuor pour diminuer l’empreinte carbone liée au déplacement des foules vers une salle de concert :

  • la création d’une application gratuite pour encourager les fans à recourir à des solutions de locomotion plus vertes pour se rendre aux événements ;
  • la distribution de récompenses aux visiteurs se déplaçant par les moyens de transport conseillés par l’application (les spectateurs concernés recevront des codes de réduction à utiliser sur place). 

Pour contrebalancer les effets négatifs des déplacements de foules vers un lieu de concert, un nouvel arbre sera planté pour chaque ticket vendu.

 

6. Préserver l’eau

 

Avant chaque concert, les équipes solliciteront les directeurs de salles pour qu’ils installent des aérateurs sur tous les robinets publics et des réducteurs d’eau pour les chasses.


Quant à l’auditoire, il est encouragé à venir avec une bouteille réutilisable qu’il pourra remplir à sa convenance : de l’eau sera gratuitement mise à disposition des visiteurs. 

 

7. Lutter contre le gaspillage

 

Plusieurs mesures sont envisagées pour limiter le gaspillage et faciliter le traitement des déchets :

  • aucune bouteille jetable ne sera vendue sur place, on leur préférera des gobelets réutilisables et recyclables en aluminium, mis gratuitement à la disposition de l’équipe comme du public ;
  • des poubelles de récupération seront installées sur les lieux qui n’en proposent pas encore.

Pour une démarche globale, les fans seront également impliqués. Les personnes seront invitées à venir avec des gourdes, des poubelles seront installées sur place et de la nourriture plus locale avec des options véganes sera proposée.

8. Proposer une alimentation différente

 

La production et le transport des denrées alimentaires sont responsables d’une part significative des émissions de gaz à effet de serre. Aussi, pour une tournée écoresponsable parfaite, il est nécessaire de revoir la qualité, l’origine et la quantité des repas proposés à l’équipe du tour.


Dans cet objectif, les plats fournis durant la tournée seront préparés avec des marchandises biologiques locales, issues de l’agriculture responsable. Certaines denrées sélectionnées proviendront de laboratoires agroalimentaires, le groupe soutenant le développement des ressources consommables alternatives. De plus, tous les menus établis comporteront une option végane et les produits non utilisés seront remis à des banques alimentaires. Les déchets végétaux rejoindront, pour leur part, le composte.

 

9. Vendre des produits éthiques et écologiques

 

Tous les produits proposés à la vente pendant les soirées proviendront de filières durables et éthiques. Les matières synthétiques seront remplacées par des alternatives naturelles comme le coton certifié biologique et les emballages plastiques disparaîtront au bénéfice des sacs compostables ou du papier recyclé.

 

Vous connaissez maintenant tous les secrets de la future tournée écoresponsable de Coldplay. Une belle initiative qui ouvre la voie à de nouvelles méthodes d’organisation pour des événements publics plus écologiques. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre place pour profiter sans culpabilité d’un moment convivial et festif et permettre à la Terre d’accueillir un arbre à votre nom.